Cession de l’avenue Paul Santy à Lyon: feu vert pour 240 logements sociaux supplémentaires

J’étais mardi 8 novembre en déplacement à Lyon, où j’ai participé à la signature de la promesse de vente d’un terrain appartenant à l’Etat, situé au 27 avenue Paul Santy (8e arrondissement).

 
Actuellement occupé par quatre bâtiments d’hébergement abritant une structure d’accueil de travailleurs migrants, la cession de ce terrain permettra à l’office public Lyon Métropole Habitat de réaliser un projet de construction de 244 logements, répartis en 214 logements locatifs sociaux et très sociaux et 30 logements en accession sociale à la propriété.

 
A l’image de cette opération, l’Etat cède nombre de ses bâtiments et terrains à un prix inférieur à leur valeur de marché pour soutenir le développement de l’offre de logements sociaux sur l’ensemble du territoire national (mécanisme dit de « décote »). Grâce à la loi du 18 janvier 2013 relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social, la cession de l’avenue Paul Santy s’effectue avec une décote globale de 75 %.

 
Après une année 2015 qui a vu s’accentuer la mobilisation autour de la cession du foncier public en faveur du développement de l’offre de logements, avec un bilan de 71 terrains cédés permettant de réaliser environ 8.000 logements, dont environ 45% de logements sociaux, le Président de la République a fixé, pour l’année 2016, un objectif de 100 cessions de foncier de l’Etat ou de ses établissements publics.

 
Cette cession s’inscrit dans le bilan 2016 des cessions de foncier public et participe ainsi à l’effort de construction de logements pour tous et partout sur le territoire national.